EGYPTE ET BABYLONE : Deux symboles du temps de la fin.

 

 

 

 

Les symboles bibliques.

 

Mc 4:22-23 ".. il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.

 

 

Mt 13:34 " Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait qu'en paraboles,.."

 

 Du grec parabolos: juxtaposer

 

La Bible est remplie de symboles et, de ce fait, hermétique à ceux qui ne peuvent ou ne veulent les traduire.

 

Es 29:11 " Toute la révélation est pour vous (l'ancien Israël) comme les mots d'un livre cacheté (fermé) Que l'on donne à un homme qui sait lire, en disant: Lis donc cela!  Et qui répond: Je ne le puis, Car il est cacheté;.."

 

De son vivant, le Christ traduisait les symboles à ses disciples.

 

Mc 4:34 " Il (Jésus) ne leur parlait point sans parabole; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples."

 

Chaque symbole ayant un sens clair, précis, immuable, ne permettant ni le flou ni les interprétations, on comprend que les religieux s’en préservent.

 

Pour éviter la mise en cause de sa doctrine, l'église romaine avait interdit la détention de la Bible. Son clergé ne disposa, jusqu'à une date récente, que des morceaux choisis du « bréviaire »

 

 

La signification de chaque symbole est a rechercher dans la Bible et uniquement dans la Bible.

 

Vous la trouverez parfois en clair un peu plus loin dans le même texte sous forme de comparaison ou de description alternée. Si ce n'est pas le cas il faudra rechercher dans les passages traitant du même sujet ou bien ailleurs, dans les psaumes et les proverbes qui en traduisent plusieurs. Si enfin aucune comparaison ou alternance ne résout le problème il faudra "sonder" l'Ecriture en se livrant à l'aide d'une "concordance" (index des termes bibliques) au riche et patient travail qui consiste à lire tous les passages où l'on trouve le symbole et à réfléchir sur chacun d'eux pour découvrir son sens caché.

.

 

L'écriture symbolique éloigne les incrédules qui chutent sur la contradiction que provoque le symbole avec le sens littéral de la phrase ou du verset. Elle reste hermétique aux dogmatiques qui tentent de le traduire selon leurs enseignements et se trouvent en contradiction avec le reste du texte ainsi qu'aux détenteurs de la fausse clé du symbolisme traditionnel païen.

 

En voici un à titre d’exemple.

 

Aigles.

 

Comme les anges, les aigles sont les princes du ciel et les symbolisent.

 

Au temps de la « moisson » (la fin du monde annoncée par Jésus cf: Mt 13 :39-42) se sont les  anges (les aigles) qui rassembleront l’Eglise (le corps du Christ) en triant le bon grain (les justifiés qui seront enlevés sur les nuées) de l’ivraie qui restera sur la terre pour être brûlée par le Déluge de feu.

 

La traduction de ce symbole permet de comprendre parfaitement le passage suivant :

 

Lu 17 :37  « Les disciples lui dirent : où sera-ce, Seigneur ? Et il répondit : où sera le corps (l’Eglise), là s’assembleront les aigles (les anges) « 

 

Ce qui signifie que les « justifiés » deviendront semblables aux anges en revêtant  un corps céleste lors de la « métamorphose »..

 

 

Egypte et Babylone.

 

 

Ces deux noms ont bibliquement un sens symbolique, très éloigné de leur sens littéral, qu’il est cependant possible de déterminer par l’étude attentive des passages où ils figurent en clair ou en sous-entendu.

 

La première chose qui « saute aux yeux » c’est que ces deux noms désignent les deux endroits où « le peuple de Dieu » fut retenu captif permettant ainsi de comprendre qu’ils représentent aussi les deux « religions » qui le retiennent encore prisonnier dans leurs traditions et leurs dogmes « ajoutés » à l’Ecriture (1).

 

Le Christ a parlé de deux bergeries (deux églises), l’une existant de son temps et une autre devant venir après la première.

Il a fait sortir ses disciples de la première (le Judaïsme que symbolise alors le mot Egypte) et annonce qu’il en fera sortir aussi de la seconde (le christianisme que symbolise alors le mot Babylone) qui viendra après lui.

 

Jn 10 :2-4, 16  «.. Il (Jésus) appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis (celles qui restent ne sont donc pas à lui), il marche devant elles ; et les brebis le suivent parce qu’elles connaissent sa voix.. j’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie (la première, le judaïsme), celles-là, il faut aussi que je les amène ; elles entendront ma voix (et par conséquent sortiront, elles aussi, de l’autre bergerie), et il y aura un seul troupeau (une seule Eglise constituée par lui seul), un seul berger.. »

 

Cette « traduction » est confirmée par d’autres passages comme par exemple :

 

Ps 87 :4  « Je proclame l’Egypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent (qui connaissent mon nom : J.H.V.H.).. »

 

L’actuelle Egypte comme l’actuel Irak, pays musulmans, ne reconnaissent que le nom d’Allah.

 

Ez 30 :26  « ..je disséminerai les égyptiens parmi les nations, je les disperserai en divers pays.. »

 

A l’évidence se sont les juifs et non les égyptiens qui furent dispersés parmi les nations.

 

Ez 29 :19  «.. je donne à Nébucadnetsar roi de Babylone, le pays d’Egypte, il en emportera la richesse.. »

 

Nebucadnetsar n’a pas déporté les égyptiens mais les juifs et il s’est emparé des richesses du temple de Jérusalem, pas celles du temple de Karnak.

 

Ap 11 :8  « . . leurs cadavres (ceux des deux témoins, juifs et chrétiens circoncis du cœur (2) ) seront sur la place de la grande ville qu’on nomme symboliquement Sodome et Egypte là même (au même endroit) où leur Seigneur a été crucifié (donc dans l’actuelle Jérusalem).. »

 

Es 19:25 "..Bénis soient l'Egypte (l'ancien Israël), mon peuple, Et l'Assyrie ( la chrétienté oeuvre de mes mains (de mon Fils) Et Israël (le nom qui a changé de peuple), mon héritage! "

 

           

Mais ces deux symboles (Egypte et Babylone) en font découvrir bien d’autres comme Tyr, Sidon et l’Assyrie.

 

Es 19 :23-24  « En ce même temps (au début du millénium ?) il y aura une route (une relation) d’Egypte en Assyrie (*) (du judaïsme au christianisme).. (ils) serviront l’Eternel. En ce même temps Israël (le nouveau peuple de Dieu (2) ) sera lui troisième, uni à l’Egypte (les juifs) et à l’Assyrie (les chrétiens)

 

(*) L’Assyrie symbolise la totalité des chrétiens (occidentaux et orientaux) parce qu’elle a donné naissance à deux grande villes qui sont :

 

Babylone

(construite en premier et pouvant à ce titre représenter elle aussi la totalité de la chrétienté car le catholicisme a donné naissance aux autres branches du christianisme) mais qui généralement symbolise la chrétienté occidentale).

 

Et

 

Ninive

(construite après Babylone) et qui symbolise le christianisme oriental.

 

 

Ce « décryptage » permet de comprendre ce qui va se passer dans un proche avenir car on nous annonce que la chrétienté occidentale (Babylone) s’effondrera avant les juifs (l’Egypte) et que le roi du nord (la Russie) (3) pénétrera en Palestine.

 

Es 23 :5  « Quand les égyptiens (les juifs) sauront la nouvelle ils trembleront en apprenant la chute de Tyr (Rome) (*) « 

 

(*) Tyr était une ville bâtie sur la mer (symbole des masses agitées par les doctrines) et à ce titre elle représente Rome, de même que sa sœur Sidon bâtie de la même façon représente Kiev et Moscou.

 

Es 23 :8  « Tyr, la dispensatrice des couronnes (c’était bien Rome qui faisait les rois du temps de sa domination temporelle). Elle dont les marchands étaient des princes, Dont les commerçants étaient les plus riches de la terre (de part leurs trafics de toutes sortes).. »

 

Ez 32 :30  « Là sont tous les princes du septentrion (du nord), et tous les Sidoniens.. » 

 

Da 11 :40-43  « Au temps de la fin, le roi du midi (les USA) se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion (la Russie) fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il s’avancera sur les terres, se répandra comme un torrent et débordera. Il entrera dans le plus beau des pays (la Palestine).. le pays d’Egypte (l’actuel Israël) n’échappera point. Il se rendra maître des trésors.. et de toutes les choses précieuses de l’Egypte ; les Libyens et les Ethiopiens (ceux du nord, du mont Zagros, de l’Iran) seront à sa suite. »

 

 

 

edlyinev

 

 

 

 

 

 

NOTES ANNEXES de la fiche : EGYPTE ET BABYLONE

 

 

(1)

 

Le Christ à condamné les traditions juives de son temps.

 

 

Nous savons aussi qu’après sa mort les traditions païennes ont pénétrées dans l'Eglise du vivant même des apôtres qui ont lutté en vain pour maintenir l'Esprit de vérité qui s'éteindra à leur mort.

 

Pour s'en convaincre il suffit de lire ce qu'ils ont écrit à ce sujet:

 

1Jn 2:18-19 " Petits enfants (Jean s'adresse aux disciples), c'est la dernière heure (pour la véritable doctrine),.. il y a maintenant (au moment ou Jean écrit ces lignes) plusieurs antiChrists; par là (par leur présence dans l'Eglise) nous connaissons que c'est la dernière heure (pour l'Esprit de vérité). Ils (les antiChrists) sont sortis du milieu de nous,."

 

 

Ac 20:29-30 " Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ (mon départ d'Ephèse), des loups cruels qui n'épargneront pas le troupeau, et qu'il s'élèvera du milieu de vous (l'assemblée) des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux."

 

lire aussi Ph 2:20,21  Ph 3:18-19 et 2Pi 2:1-3.

 

 

L’apôtre Paul à parfaitement décrit l’apparition de cet antichrist :

 

2Th 2 : 3-12 « ..il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant (avant le retour du Christ), et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu (représentant de Dieu sur terre). Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient (la présence des apôtres), afin qu’il ne paraisse qu’en son temps (après leurs morts) ; Car le mystère de l’iniquité agit déjà (de leur vivant, dans les assemblées primitives) ; il faut seulement que celui qui le retient encore (l’esprit de vérité) ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche (par la puissance de sa Parole), et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers (apparitions, guérisons, etc) et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie-t-il une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge ; Afin que tout ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. »   

 

(2)

 

Israël est un nom qui a changé de peuple et qui regroupe les circoncis du cœurs (juifs et chrétiens) qui seront justifiés au jour de l’enlèvement.

Lire la fiche : Israël, l’Eglise de Dieu.

 

(3)

 

Pour en savoir plus sur les rois du sud et du nord consultez notre étude sur la Révélation avec la fiche sur les Acteurs du temps de la fin disponibles sur ce site.

 

 

> Copiez / coller pour envoyer cette page

> Retourner a la liste 

> Imprimer cette page