LES DEUX BERGERIES.

 

 

 

 

Jésus parle de deux bergeries qui sont :

 

Le Judaïsme, symbolisé par le mot Egypte où le peuple de Dieu fut retenu captif pour la première fois.

Le Christianisme, symbolisé par le mot Babylone où le peuple de Dieu fut retenu captif pour la seconde fois.

 

Les brebis du Christ ne sont plus dans ces bergeries, elles en sont sorti une à une à l’appel de leurs noms. Elles sont en liberté dans les pâturages guidées et nourries par lui seul loin des traditions, qui véhiculent des préceptes païens, et qu’il condamna sans appel.

 

Jn 10:2-4,16 ".. celui qui entre par la porte est le berger des brebis (sous-entendu: le vrai). Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix; Il (Jésus) appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis (celles qui restent ne sont donc pas à lui), il marche devant elles; et les brebis le suivent parce qu'elles connaissent sa voix.. J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie (le judaïsme); celles-là, il faut aussi que je les amène; elles entendront ma voix (et par conséquent sortiront elles aussi de l'autre bergerie), et il y aura un seul troupeau (une seule Eglise constituée par lui), un seul berger."

 

Mc 7:7-8 " C'est en vain (inutilement, sans résultat) qu'ils m'honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes."

 

Les traditions païennes ont pénétrées dans l'Eglise du vivant même des apôtres qui ont lutté en vain pour maintenir l'Esprit qui s'éteindra à leur mort.

 

Pour s'en convaincre il suffit de lire ce qu'ils ont écrit à ce sujet:

 

1Jn 2:18-19 " Petits enfants (Jean s'adresse aux disciples), c'est la dernière heure (pour la véritable doctrine),.. il y a maintenant (au moment ou Jean écrit ces lignes) plusieurs antiChrists (*); par là (par leur présence dans l'Eglise) nous connaissons que c'est la dernière heure (pour l'Esprit de vérité). Ils (les antiChrists) sont sortis du milieu de nous,."

 

(*) Le mot AntéChrist est une erreur de traduction du grec: antikristos (contre le Christ, à la place du Christ).

 

Ac 20:29-30 " Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ (mon départ d'Ephèse), des loups cruels qui n'épargneront pas le troupeau, et qu'il s'élèvera du milieu de vous (l'assemblée) des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux."

 

lire aussi Ph 2:20,21  Ph 3:18-19 et 2Pi 2:1-3.

 

 

A partir de ce moment-là, la recommandation faite aux disciples de ne pas abandonner les assemblées, est non seulement caduque mais dangereuse. La véritable doctrine ne subsistera plus qu'à travers de petites communautés, de plus en plus discrètes et menacées, et des individualités disséminées à travers le monde qui sont les Vraies brebis, constituant la véritable Eglise, que regroupera Jésus à son prochain Avènement.

 

 A son retour e Christ ne prendra pas la tête des communautés juives et chré­tiennes, dont il n'ouvre même pas les portes. Il les abandonne à leur sort, après avoir fait sortir les brebis qui connaissent sa voix et qu'il appelle par leur nom. A l'évidence, les brebis qui restent périront avec les bergers.

 

Le Christ ne revient à proximité de la terre que pour rassembler son Eglise et l'enlever sur des nuées à la fin de la "moisson" (la fin du monde).

 

1Th 4:16-17 ".. le seigneur lui-même,.. descendra du ciel, et les morts en Christ res­susciteront premièrement (d'abord). Ensuite, nous les vivants qui serons restés (les disciples survivants de la dernière persécution), nous serons tous ensemble (avec les ressuscités) enlevés avec eux sur des nuées (*), à la rencontre du Seigneur dans les airs."

 

(*) Attention! Ne pas confondre les nuées avec les fascinants ovnis des anges déchus.

 

le Christ ne posera donc pas les pieds sur cette terre qui va périr par le feu.

 

Avant de conclure rappelons ici que Dieu n’habite plus dans les temples fait de main d’homme (cf :Ac 7:24) et que seul son Nom (l’ange qui portait son nom) y séjourna autrefois.

 

Rare son les chrétiens qui savent qu’ils sont deux à porter le même nom, le Père dont c’est le nom propre et le Fils choisis à qui ce nom fut donner pour représenter le Père d’ou l’usage du pluriel dans hélohim.

 

Ex 23:20-21 " Voici, j'envoie un ange devant toi (s'adresse à l'ancien Israël).. Tiens-toi sur tes gardes en sa présence,.. ne lui résiste point.. car MON NOM (J.H.V.H.)  EST EN LUI (il le porte)."

 

Rappelons aussi que le Christ n’est présent que là ou 2 ou X disciples (je dis bien disciples attachés à la Vérité de l’Ecriture) sont réunis en son nom et uniquement là (cf :1Co 3 :16).

 

edlyinev

 

> Copiez / coller pour envoyer cette page

> Retourner a la liste 

> Imprimer cette page